Chargée d’histoire et à la fois très moderne, Bâle est une charmante ville située sur les rives du Rhin, en Suisse. Installée directement sur les rives du Rhin, à deux pas de la France et de l’Allemagne, Bâle connaît une belle croissance d’un point de vue urbain et cosmopolite. On y traverse des quartiers pittoresques – où le temps semble s’être arrêté – et on tombe nez à nez avec une œuvre moderne impressionnante ! C’est ça aussi Bâle, un joli mix entre deux époques et des quartiers vivants, différents les uns des autres.

Facilement accessible – puisque située aux portes de la France – Bâle est une destination pour un city break. Bien qu’elle ne soit pas aussi clinquante que Zurich, Bâle possède énormément d’atouts qui ne demandent qu’à être explorés.

Pour vous y rendre – depuis Paris par exemple – c’est assez simple et direct : 3h de TGV Lyria depuis la Gare de Lyon ! Sur place, je vous recommande au maximum de vous balader à pied, mais aussi d’opter pour la « Basel Card » pour les trajets en tramway. Gratuite, elle est remise au moment du check-in à l’hôtel (si vous logez dans l’un des hôtels de la ville) et permet de prendre les transports en commun gratuitement, d’avoir un accès au Wifi mais aussi de bénéficier de réductions dans pas mal de spots. Notez bien que la carte est valable sur l’ensemble de la durée de votre séjour !

Ah et dernier conseil, venez avec un sac étanche, vous comprendrez vite pourquoi !

Pour ma part, j’ai découvert Bâle au mois d’août, avec de belles lumières, des températures chaudes et avec assez peu de touristes. Dans cet article, vous trouverez tous mes coups de cœur, incontournables et bonnes adresses pour vous aider à préparer votre séjour à Bâle.

Informations générales

Mon voyage : 3 jours → 25 au 27 août 2020

Où ? Au Nord-Ouest de la Suisse

Superficie : 24 km²

Population : 0,17 millions

Langue : Allemand et Français

Décalage horaire : néant

Quand partir ?

Les meilleurs mois pour s’y rendre : juin, juillet, août et septembre

Sur l’année, la température moyenne est de 9°C

Comment s'y rendre ?

Train directs (3h) avec TGV Lyria

En pratique

Visa : non requis

Monnaie : Franc suisse CHF (1 EUR = 1.1 CHF)

Prise électrique : adaptateur requis

1. Flâner dans le centre historique

Pour découvrir Bâle de la plus belle des manières, commencez votre visite en vous baladant dans la vieille ville. De taille modeste, le centre-ville est un petit dédale de petites ruelles tortueuses, surplombées par de vieilles bâtisses plutôt bien conservées. Ce Bâle d’antan se prolonge dans le quartier de St-Johann où les vieilles boutiques, les ruelles pavées et la végétation omniprésente nous font vite oublier que l’on se trouve dans une grande ville.

Également, ne ratez pas les vestiges de la fortification de Bâle : la porte de Spalen. Impressionnante, elle joint la vieille ville et la nouvelle ville. N’hésitez pas à vous engouffrer dans les différents passages, l’ambiance est assez animée et chaque ruelle peut vraiment cacher une surprise.

N’oubliez pas d’emmener votre reflex ou votre smartphone, les façades de la vieille ville sont plutôt canon et certaines datent même du 15e siècle.

2. Faire le plein de couleur au Rathaus Basel

Peu commun et datant du XVIe siècle, l’hôtel de ville de Bâle est un incontournable. Situé face à la place du marché, on le repère assez facilement du fait de sa couleur rouge pétante et sa tour assez atypique. Ce spot est facile à trouver puisque le tram s’arrête pile sur la place en face. Pour votre culture, sachez que ce bâtiment détonnant – aux détails dorés – accueille la mairie, mais aussi le gouvernement du canton.

N’oubliez pas de rentrer dans la cour à l’intérieur, où se dévoilent une multitude de détails, de fresques murales et de statues en tout genre. Pour prendre un peu de hauteur, je vous conseille de monter les escaliers et de lever les yeux au ciel.

3. Prendre de la hauteur avec la Cathédrale de Bâle

Chef d’œuvre de l’ère médiévale suisse, l’édifice impose par son volume et la hauteur de ses 2 tourelles ! Peu importe où vous vous trouverez dans Bâle, vous aurez de grandes chances d’apercevoir la cathédrale. D’ailleurs, elle est considérée comme l’une des plus belles d’Europe.

Ce que je vous recommande, c’est de monter en haut des 2 flèches afin d’admirer la vue panoramique sur la ville. L’ascension se fait par d’étroits escaliers et ça peut souffler très fort là-haut ! Autour de l’église, de jolies bâtisses lui font face et un parc attenant vous permet d’avoir une belle vue sur le Rhin.

4. S’extasier à la fondation Beyeler

Créée en 1997 par Ernst et Hildy Beyeler, la fondation Beyeler est devenue au fil des années, le musée le plus visité de Suisse. Située en périphérie du centre-ville (accessible avec le tram n°6), la fondation rassemble près de 320 œuvres d’art moderne et d’art contemporainLe bâtiment qui abrite la fondation est superbe, il a été créé par Renzo Piano et c’est une véritable œuvre d’art en soi.

5. Se balader dans le quartier Saint-Alban

Le quartier de Saint Alban est plutôt agréable à parcourir tant il est jonché de vestiges de l’époque médiévale. Situé un peu à l’écart de la ville, vous pourrez y accéder depuis un petit bateaupasseur si vous êtes de l’autre côté du Rhin. J’ai découvert ce quartier un peu par hasard où j’ai adoré y shooter les maisons à colombages se font face et les roues des moulins à eau.

6. Visiter le musée Tinguely

Artiste suisse ultra célèbre, Jean Tinguely s’est installé quelque temps à Bâle et la ville lui a rendu hommage en créant un musée qui lui est entièrement consacré. À l’intérieur du musée, on y découvre de nombreuses œuvres et de fameuses sculptures, qui sont souvent animées. Vous pourrez par exemple interagir avec les créations de l’artiste, c’est hyper ludique et immersif.

Et même si vous ne prévoyez pas de mettre les pieds au musée Tinguely, vous aurez certainement la possibilité d’admirer les œuvres de Jean Tinguely, tant ces œuvres sont disséminées dans Bâle.

7. Se baigner dans le Rhin

Le Rhin, c’est l’ADN de Bâle. Beaucoup de locaux longent le fleuve, y prennent un verre après le boulot ou font bronzette l’été sur de petites plages aménagées. Les quais sont remplis de buvettes, de tables de pique-nique ou de petits cafés, c’est très cozy. Des petites zones de baignades sont installées le long du Rhin pour vous permettre une baignade et ça, c’est vraiment cool ! Pour l’anecdote, je n’avais pas compris pourquoi un sac étanche se trouvait dans ma chambre d’hôtel lors de mon arrivée. Et bien pour se mettre à l’eau !

C’est l’activité numéro n°1, se laisser emporter par le courant, au fil du Rhin. Ainsi, on se laisse dériver au grès du courant, les vues sur la vieille ville sont dingues et on y croise même des familles de canards. On passe sous le superbe pont de Wettstein et on peut remonter sur différentes berges pour faire une pause ou arrêter la balade.

Je vous rassure, l’eau est suffisamment propre pour être propice à la baignade, la source du Rhin n’étant pas loin. Pour le départ, rendez-vous sur la petite plage située derrière le Musée Tinguely ! Ensuite, rangez toutes vos affaires personnelles dans votre gros étanche et c’est parti !

8. Faire le parcours architectural

Bâle est considéré comme la capitale architecturale de la Suisse et je l’ai vite compris ! De nombreux architectes de renommé ont signé des bâtiments bâlois, et Bâle est devenue un vrai musée à ciel ouvert pour les mordus d’architecture.

Lieu emblématique de Bâle, le centre d’exhibition Messe (Messeplatz pour les locaux) et son impressionnant trou gigantesque. C’est également ici que se déroule chaque année la foire internationale d’art contemporain (Art Basel). Je me suis pas mal éclaté à prendre cet endroit sous tous les angles en fonction des lumières de la journée. Si vous n’avez pas de grand-angle, je vous mets au défi d’essayer de faire rentrer l’ensemble de la structure dans son intégralité. 

Excentré par rapport à la ville – près de l’arrêt de tramway au nom de Dornach – je me suis également rendu au Goetheanum. Conçu au siècle dernier par Rudolf Steiner, ce bâtiment impressionnant se veut être le siège de la société anthroposophique universelle. Compliqué, non ? En déambulant à l’intérieur, on découvre de superbes escaliers, des jeux de couleurs intéressant, un vaste hall : bref, tout est assez grandiose et l’architecture y est incroyable.

9. Réviser ses classiques au Kunstmuseum Basel

S’il y a bien un musée à ne pas louper à Bâle – et non pas qu’il soit situé en plein centre-ville – c’est le musée des Beaux-Arts de Bâle. Son architecture si photogénique donne le LA et sa collection est vraiment impressionnante. Et pour cause, le Kunstmuseum est le plus ancien musée d’art de Suisse puisque fondé en 1661.

On image bien que la collection se soit vite agrandie avec des œuvres d’artistes comme Picasso, Renoir, Magritte, Van Gogh, Giacometti, Gauguin. Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts avec près de 4 000 tableaux, sculptures et autres installations, allant du 13e siècle à aujourd’hui.

10. Profiter d’établissements de qualité

Alors évidemment, je n’ai pas eu le temps de tester tous les restaurants ou bars de Bâle, mais certains m’ont clairement tapé dans l’œil.

Pratique – puisque dans mon hôtel – le bar du boutique-hôtel le Nomad est vraiment canon et il s’est rapidement imposé comme l’une des adresses les plus en vue de Bâle. La décoration est top, le rapport qualité-prix plutôt bon et le service très qualitatif !

Non loin de là, dans le centre-ville bâlois, je suis tombé sur le restaurant Kunsthalle, une référence à ce qu’il paraîtrait. J’ai pu dîner à l’ombre des châtaigniers en terrasse, mais les salles intérieures sont également très belles. C’est le lieu parfait pour une pause gourmande.

De l’autre côté du Rhin, j’ai également poussé la porte du KLARA, une institution qui propose 9 cuisines différentes dans un lieu très cozy avec meubles vintage, chaises d’écoles néons en tout genre. J’ai longuement hésité entre la cuisine japonaise, africaine ou encore argentine, mais j’ai finalement opté pour le Moyen-Orient : un vrai délice !

Enfin, pour prendre un verre dans un spot très cool, je vous recommande le bar Werk 8. Le lieu rappelle beaucoup Berlin, dans une ambiance rétro industriel. L’espace est immense puisque c’est une ancienne usine transformée en grande cantine et les cocktails délicieux. Un vrai coup de cœur !

Pourquoi s’y rendre ?

Bâle mérite qu’on s’y arrête, qu’on arpente ses pavés, qu’on admire son architecture moderne et qu’on aille se baigner dans le Rhin ! Avec ses musées de renommée internationale, son architecture avant-gardiste et sa vieille ville charmante, Bâle a beaucoup à offrir le temps d’un week-end.

                                                                             

Ce reportage est le fruit d’un voyage en collaboration avec l’Office de tourisme de Bâle. Mes écrits et mes recommandations sont miennes et sincères.

                          

N’oubliez pas d’épingler mon article pour le retrouver plus facilement ♥

                          

Vous pourriez peut-être aimer :

Road-trip dans les Landes en mode Californian dream !

Road-trip dans les Landes en mode Californian dream !

D’énormes plages de sable fin, de nombreuses forêts de pins maritimes, des lacs splendides, des écoles de surf à gogo, un esprit « Californie » : vous êtes bien dans les Landes ! Si vous aimez les grands espaces ou le surf, cette région du Sud-Ouest de la France est...

Road trip dans le Lot : 10 spots incontournables

Road trip dans le Lot : 10 spots incontournables

Souvent jugé difficile d’accès, plutôt isolé, le Lot ne m’avait jamais attiré auparavant ! Et dernièrement, j’ai eu l’occasion de découvrir ce superbe département - au cœur du pays occitan – et une chose est sûre : j’ai adoré ! Je garderai un excellent souvenir de mon...

5 bonnes raisons de s’envoler pour Héraklion

5 bonnes raisons de s’envoler pour Héraklion

De magnifiques plages, un arrière-pays parsemé de petits villages et de monastères, des oliviers à perte de vue et une cuisine délicieuse : Héraklion est une belle mise en bouche lors d’un séjour en Crète.Lisbonne ne se résume pas qu'à la rive nord. De l'autre côté du...

Soyez sympa, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ⇓

Pin It on Pinterest