Browsing Tag

Paris

Lifestyle

Les Belles Plantes, un cadre unique rive gauche

11 juin 2018

Récemment, j’ai eu l’occasion de tester un nouveau restaurant au coeur du Ve, les Belles Plantes ! Nouveau, vous me direz ? Pas à 100%, puisque ce nouveau restaurant a remplacé l’historique “La Baleine” de fond en comble. Et c’est pour se moderniser que ce nouvel établissement, ouvert en avril, à ouvert ses portes.

 

 

Décoration exotique et verdoyante, carte complètement renouvelée… Tout à été fait pour écrire la nouvelle histoire d’un des établissements les plus cachés de Paris. Situé dans le Jardin des Plantes – en pleine verdure – ce pavillon original propose de vivre un moment unique loin du stress de la ville.

 

 

C’est tellement verdoyant, que l’on a l’impression de déjeuner dans une serre !

 

 

Quand on s’installe sur la terrasse des Belles Plantes et que l’on profite du soleil, on apprécie déjà la vue dégagée sur le jardin. Coup de coeur également pour les sièges en osier, les papiers peints fleuris et les luminaires !

 

 

Côté carte, la multitude de plats de saison ne facilite pas le choix ! On se décide tout de même à gouter aux croustillants de crevette et à l’oeuf mollet en entrée. Les assiettes sont généreuses et on se régale.

 

 

 

Pour accompagner, j’opte pour un mocktail à la carte, le Detox du Jardin. Rafraichissant et fruité, le mixologue a mis un point d’honneur a le servir avec peu de glace, pour éviter une trop grande dilution.

 

 

Que vous soyez carnivore ou végétarien, la carte vous laissera beaucoup de choix, en passant par le Burger du jardin, le fish and chips ou encore la grande salade du jardin.

 

 

De notre côté, en guise de plat de résistance, nous avons opté pour le burger et la salade du jardin.

 

 

Et pour terminer, une crème brulée délicieuse et 2 boules de glace : simple, basique !

 

 

Et pour celles et ceux qui aimeraient uniquement y prendre un verre en fin de journée, sachez que c’est également possible ! De nombreuses planches (type charcuterie/fromage) sont d’ailleurs proposée avec les cocktails.

Une nouvelle adresse à (re)tester pour un déjeuner au vert !

 

Article réalisé en collaboration avec les Belles Plantes

Lifestyle

Duel électrique au Qatar Airways Paris E-Prix

7 mai 2018

À l’occasion du Qatar Airways Paris E-Prix, j’ai été invité par Qatar Airways (fraîchement élue compagnie aérienne de l’année en 2017 par des voyageurs du monde entier) pour assister à l’unique compétition compétition urbaine 100% électrique sur le circuit des Invalides.

Sponsor officiel des courses de Formule E depuis 2017, Qatar Airways a prolongé son association en étant notamment partenaire de l’édition 2018 du Paris E-Prix !

Il faut savoir que l’implication de Qatar Airways dans le monde du sport n’est pas nouvelle (partenaire aérien officiel de la FIFA et du FC Barcelone par exemple…). mais, comme le cite Akbar Al Baker – PDG de la compagnie – “l’association avec la Formule E s’est imposée d’elle-même. Par son approche et son concept, la Formule E est innovante et audacieuse, à l’image de Qatar Airways avec une flotte jeune et moderne, reconnue comme étant l’une des plus éco-efficientes au monde.”

Créée en 2014, la Formule E réunie 20 pilotes répartis au sein de 10 écuries… et la 3ème édition Parisienne a offert aux pilotes et au public un spectacle plutôt exceptionnel ! Très attendue, cette 8ème manche (sur 12) du ABB Championnat FIA de Formule E était forcément d’un enjeu capital pour les pilotes et les écuries.

Florilèges avec Qatar Airways.

 

 

Le circuit de 1,9km est l’un des tracés les plus courts du monde.

 

 

J’ai eu la chance de pouvoir visiter les paddocks avant la course et de pouvoir observer de plus près les bolides et les équipes s’activer 1h avant le début du Qatar Airways Paris E-Prix. Stress, monté d’adrénaline, concentration, interview… c’est “the place to be” avant le grand départ.

 

 

 

 

Les superbes monoplaces propulsés par un moteur électrique

 

 

 

 

Ensuite, direction le village des fans pour les dédicaces des pilotes et la distribution de goodies par les hôtesses de la compagnie !

 

Pour Qatar Airways, la France revêt une très grande importance commerciale (2nd marché en Europe après le Royaume-Uni). En complément des 3 vols par quotidien au départ de Paris, la compagnie s’est développée du côté de Nice avec 5 vols par semaine.

 

 

Plus de 150 destinations sur 6 continents 

 

 

 

Avant la course, nous prenons place dans l’un des nombreux virages du circuit où de nombreux fans se sont massés (50 000 spectateurs au total sur la journée). Si vous avez déjà eu la chance de vous rendre à une course de Formula 1, vous serez obligatoirement surpris par le bruit des voitures !

 

 

Paris remet le… courant !

 

 

Les pilotes peuvent atteindre jusqu’à 225 km/h en ligne droite… impressionnant, non ?

 

 

Remise de prix aux premières loges grâce à Qatar Airways, nous avons pu célébrer la victoire du français Jean-Eric Vergne (1er vainqueur français sur le circuit du Qatar Airways Paris E-Prix). Pilote de l’écurie chinoise Techeetah, il est actuellement leader du championnat et légitime favori pour la victoire finale !

 

 

 

 

Également sponsor titre du prochain ePrix de New York, qui se tiendra à Brooklyn du 14 au 15 juillet 2018, Qatar Airways ne compte pas s’arrêter là et s’affirme comme l’une des compagnies aériennes les plus dynamiques au monde.

 

 

 

Article réalisé en collaboration avec Qatar Airways

Lifestyle

Le vrai goût de l’Italie à la Famiglia

17 avril 2018

Les restaurants Italiens, trattoria et autres pizzerias, ce n’est pas ce qui manque sur la place Parisienne… Par ailleurs, la plupart d’entres-eux sont parfois de pâles copies de ce que l’on pourrait manger à Naples ou Rome ! Alors quand on vient déjeuner à la Famiglia, on a réellement l’impression de re-découvrir la cuisine Italienne !

Situé près de Porte Maillot dans le 17ème, ce restaurant unique existe depuis 1991. C’est le lieu parfait pour se sentir comme à la maison, être bien servi et déguster des merveilles. Côté cuisine, le maestro aux fourneaux propose une cuisine authentique et saine, recette du succès de l’établissement (en investissant sur de bons produits).

 

 

Des Italiens vrais de vrai en cuisine

 

 

Qu’on aime ou pas, la décoration est très chaleureuse et la disposition des tables est plutôt intimiste. Qui plus est, le restaurant vient tout juste de faire sa mue mais en gardant son esprit famille, chic et gastro : bellissima !

 

 

Autre point positif, la terrasse : alternative aux foules et véritable planque secrète pour faire banquette et voir défiler le passant, pendant les beaux jours.

Les plats principaux se composent de pâtes fraîches maison conçues à la main (réalisées à partir de semoule de blé dur d’Altamura et oeufs bio), de fruits de mer grillés, de poissons ou de viandes ! Mais ce n’est pas tout, la maison propose également des lasagnes, burrata, carpaccio… Bref, tout les classiques de la cuisine italienne.

Le chef Massimiliano est un magicien qui jongle avec des produits d’exception : un régal !

 

 

Les entrées sont une tuerie (spécialement les oeufs pochés et panés)

 

 

Le service est un énorme point fort dans ce restaurant familial

 

 

Pour les amoureux du brunch, la Famiglia propose une formule à 39€ où vous pourrez vous régaler avec le buffet (pizzas, charcuteries, jus de fruits frais, tartes…) !

Globalement, c’est très bon et généreux, foncez les yeux fermés.

Buonissimo !

Lifestyle

Le Méchoui du Prince : le Maroc s’invite à Paris

19 octobre 2017

Récemment, j’ai été invité à découvrir l’un des tous meilleurs restaurants marocain de Paris (et certainement connu) : le Méchoui du Prince !

 

 

Et pour être allé de nombreuses fois au Maroc, je peux vous dire que cet établissement n’a rien a envier aux meilleurs restaurants de Marrakech par exemple.

Située en plein coeur du Quartier Latin, cette institution est un restaurant familial de couscous depuis 1969. Véritable caverne des milles et une saveurs, vous aurez l’impression de vous retrouver dans un Riad Marocain le temps d’un voyage culinaire : lumière tamisée, parfums d’épices, décors sobre et raffiné… le dépaysement est garanti !

 

 

Au Méchoui du Prince, on mange des plats très copieux (les quantités sont généreuses), difficile donc de terminer son assiette… J’insiste sur cette générosité car elle est très présente au Maroc et on la retrouve forcément dans nos plats. Quand à la carte, riche en saveurs et en choix, elle propose une cuisine traditionnelle marocaine où vous retrouverez couscous ou autres tajines !

 

 

Pour rentrer dans le vif du sujet, je vous parle des entrées que nous avons dégusté : les fameux briouats (nous avons jeté notre dévolu sur ceux au légumes et au thon) ! Rien de mieux pour éveiller nos sens avec ce must de la cuisine marocaine.

Il est maintenant temps de découvrir la spécialité de la maison : le couscous ! Encore une fois, les portions sont généreuses : viande, bouillon de légume, semoule fine, pois chiche, raisins secs… Tout est délicieux et c’est à regret que nous ne finissons pas les plats afin de garder une petite place pour le dessert.

 

 

Impossible de résister aux pâtisseries marocaines qui nous font de l’oeil en trônant au milieu de la salle (ça serait dommage de s’en priver). Accompagné d’un thé à la menthe, servi comme le veut la tradition, c’est une petite tuerie !

Pour conclure, c’est une expérience à ne pas manquer, surtout au vu d’un très bon rapport qualité-prix.

 

 

Le succès étant au rendez-vous, vous aurez peut-être la chance d’y croiser Gérard Depardieu ou Matthieu Chedid, des clients fidèles. Du coup, je vous conseille vivement de réserver si vous souhaitez y déjeuner ou y dîner !

Enfin, pour les amoureux de dîner-spectacles, prenez date : deux jeudis par moi, le patron organise « Les Jeudis de L’Orient », une soirée animée de musique orientale.

Lifestyle

Le Paris d’un grand voyage avec Bateaux Parisiens

28 mars 2016

Paris a fait couler beaucoup d’encre, chavirer les cœurs, attirer les foules…

La semaine dernière, j’ai été invité à embarquer à bord des Bateaux Parisiens pour une croisière-diner premium Figurez-vous qu’admirer Paris depuis les quais offre de nouveaux angles de vue insolites sur les monuments emblématiques de la plus belle ville du monde. Parce que bon, tout le monde connaît Paris par cœur, mais cette nouvelle expérience permet d’avoir un nouveau regard sur la ville. Tout est vraiment « instagramable » garanti sans filtre !

 

JP Salle_5

 

Et puis, il y a ceux qui vont se dire qu’une ballade sur la seine est une activité réservée aux touristes (attention à ne pas confondre avec les bateaux-mouches où la prestation est loin d’être aussi qualitative que Bateaux Parisiens). Oui, je m’adresse aux Parisiens qui n’ont jamais visité la tour Eiffel par exemple !

Revenons à nos moutons. La croisière que j’ai pu faire, traverse l’ensemble des monuments emblématiques de la capitale (Tour Eiffel, les Invalides, l’Assemblée Nationale, Orsay, la BNF, Notre-Dame, Hôtel de Ville, le Grand Palais, etc.) et dure près de 2h30. Au menu : noix de Saint-Jacques en entrée, du saumon en plat puis une assiette de fromages suivie d’un délicieux gâteau de chez Le Nôtre. Un régal.

 

t15 (2)

 

Les grandes verrières permettent d’observer paisiblement Paris sans avoir à bouger de sa table. Avec un intérieur moderne, cosy, une ambiance feutrée et un service aux petits oignons on n’a vraiment pas l’impression d’être sur un bateau…

Et sinon, Bateaux Parisiens, c’est quoi ?

Compagnie leader du tourisme fluvial et de la restauration sur la Seine, Bateaux Parisiens fait découvrir l’âme de Paris à travers une expérience culturelle et gourmande unique.

 

[embedvideo id=”9wpQgC1orDM” website=”youtube”]

 

C’est où ? Situé au pied de la Tour Eiffel, Bateaux Parisiens propose une grande variété de prestations.

 

t15 (1)

 

Quelles prestations ? Avec Bateaux Parisiens vous aurez le choix : croisière promenade seule, croisière déjeuner, croisière dîner, croisière pour enfant et également un restaurant à quai (le Bistrot Parisien).

En quelques chiffres…

C’est également une flotte composée de 13 bateaux panoramiques qui naviguent depuis 1956.

 

btv1b77570375

 

La société compte 270 collaborateurs qui travaillent dans 50 métiers différents et représentent 37 nationalités pour accueillir les 3,4 millions de passagers chaque année.

 

JP Salle_3

 

Zoom sur la croisière dîner (celle que j’ai réalisée).

Monuments incontournables, berges classées, ponts illuminés… 24 km de croisière au cœur de Paris autour d’une cuisine raffinée, préparée à bord par le Chef à base de produits de saison. De 99€ à 205€ selon le service (emplacement de la table, choix des vins), vous pourrez profiter d’une cuisine raffinée et élégante préparée à bord par le Chef !

 

JP Salle_1

 

Et quelques chiffres sur la Seine, Paris et ses secrets rien que pour vous :

  • Paris est dotée de 36 ponts (plus ou moins modernes !)
  • Dans la Seine nagent des poissons de 2m et pesant 50kg (une trentaine d’espèces sont recensées dont des gardons, truites ou autres brochets).
  • La Tour Eiffel est le monument le plus représenté et le plus vendu sur les cartes postales (plus de 5 milliards d’unités à son effigie depuis 1889).

Un grand merci à l’agence Heaven pour l’invitation et aux équipes de Bateaux Parisiens pour l’accueil !

Vins & Spiritueux

Jack Daniel’s débarque à Paris avec ses soirées secrètes

12 mars 2016

“It’s not scotch, it’s not bourbon, its Jack !”. Le mythique whiskey Jack Daniel’s reste l’un des alcools les plus appréciés dans le monde. Sa force de frappe et son histoire, lui permettent de conforter sa très grande notoriété dans le milieu des spiritueux.

Que vous soyez novice ou expert, vous l’apprécierez sur glace ou associé en cocktail !

En parallèle des Suites n°7, un concept de concerts privés dans les plus beaux palaces de France, Jack Daniel’s frappe de nouveau un grand coup avec de nouvelles soirées (encore plus secrètes), les #JackNight !

 

tag-and-print-animation-photo-machine-instagram-borne-photo-instagram-jack-daniels-party-evenement-paris-hotel-plaza-athene-2

 

Je ne m’étalerai pas davantage sur le concept des #JackNight, puisque cela doit rester un secret bien gardé. Bon, d’accord, je peux quand même vous en dévoiler quelques ingrédients ! La soirée est organisée en trois temps et le fil rouge reste principalement le whiskey Single Barrel, que l’on déguste seul puis en cocktail !

Quelques mots sur cette boisson de légende.

 

Son créateur

 

Jasper (Jack) Newton Daniel serait né en septembre 1850 dans une famille propriétaire d’une petite distillerie. Le jeune Jack se passionne pour la distillerie et apprend toutes les ficelles de la réalisation d’un bon whiskey. Malgré son jeune âge, il rachète ensuite la distillerie de son père qu’il déménage à Lynchburg dans le Tennessee où se trouve une source qui offre une eau parfaite pour la fabrication d’un whiskey.

Travailleur et passionné, il fait grandir son entreprise jusqu’en 1911.

 

L’anecdote

 

Un jour de 1906, Jack arriva très tôt à la distillerie. Seul et furieux d’avoir oublié le code de son coffre-fort, il donna un violent coup de pied dedans et se cassa un orteil. C’est cette impatience qui le tua quelques années plus tard, emporté par la gangrène en 1911.

 

Jack Daniel’s aujourd’hui

 

Aujourd’hui encore, le comté de Moore, où se trouve la distillerie, est un dry county… Le whiskey peut y être produit, mais pas vendu ! À Lynchburg, le seul endroit où l’on peut acheter du Jack Daniel’s est la boutique de la distillerie, et uniquement des bouteilles collector. La vie de Lynchburg tourne autour de Jack Daniel’s, puisque la ville de moins de 6000 habitants, accueille chaque année plus de 250 000 visiteurs à la distillerie.

 

Ses whiskeys

 

Tous les whiskey produits par Jack Daniel’s arborent le même procédé de filtrage à travers du charbon de d’érable, le «Lincoln County Process», qui la distingue de l’appellation Bourbon.

 

GAMME 2

 

Son produit phare reste le Old n°7 avec une recette inchangée depuis 1866. Moelleux, avec des nuances boisées et légèrement fruitées, on le reconnaît par sa rondeur et ses notes caramélisées et vanillées.

Dans un registre un peu plus haut de gamme, on retrouve le Single Barrel, le must de Jack Daniel’s. Pour sa production, le master distiller sélectionne lui-même les fûts et seuls les meilleurs sont retenus pour en faire du Single Barrel. Après maturation, le whiskey est mis en bouteilles sans aucun assemblage. Ainsi, son goût est différent d’un fûts à l’autre et c’est ce qui le rend unique !

 

BD_35951_V2_KeyVisual_Limonade_HD_JackD

 

À la question, pur ou en cocktail, nous n’avons pas tranché puisque tout dépend évidemment du contexte et de vos goûts pour une dégustation. Quoi qu’il en soit, le Jack Daniels se déguste aussi bien pur ou sur glace et il se marie également très bien en cocktail. Alors plus d’excuses, (re)déguster-le !

Lifestyle

On remet le couvert avec Ober Mamma : nouveau phénomène italien

18 juin 2015

Deux mois seulement après l’ouverture de East Mamma à Bastille, Big Mamma lance un bar à cocktails avec aperitivo à l’italienne dans leur deuxième restaurant à Oberkampf : Ober Mamma. Ce ne serait pas l’heure de l’apéro ?

 

1-ober-mamma-paris-oberkampf-restaurant-italien-bonne-adresse-creditphoto-fannyb-parisbouge

 

Il est situé 107, boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris, et il s’agit de Ober Mamma !

C’est aujourd’hui qu’ouvre officiellement ce tout nouvel espace branché, et Ursofrench était hier à la soirée d’inauguration : de quoi vous faire saliver avant de vous y rendre…

Aux manettes du bar, Nicola Battafarano infuse, réduit, cuit, filtre et marine ses alcools dans la cuisine : on y retrouve des fruits frais de saison, de belles fleurs et des couleurs acidulées.

 

4-ober-mamma-paris-oberkampf-restaurant-italien-bonne-adresse-creditphoto-fannyb-parisbouge

 

Côté produits, il n’y a que l’embarras du choix : mozza di bufala de Salvatore Corso à tomber, pizzas au feu de bois, pizzas au Nutella pour le dessert, 120 références de vins italiens à prix caviste, bref des mets toujours succulents, que l’on s’empresse de recommander dès que terminés !

 

Aperol Spritz

Basil Spritz

 

« Ce que l’on fait se résume en une phrase : populariser les meilleurs produits italiens en achetant en direct chez plus de 30 producteurs en Italie et en cuisinant tout maison, des alcools que l’on infuse à nos pâtes fraîches maison en passant par le café que l’on torréfie ! » déclarent Tigrane et Victor.

De 18h à 20h tous les jours, l’aperitivo est l’occasion de gouter à volonté aux excellents fromages, ainsi qu’au jambon tranché minute (signature des restaurants du projet Big Mamma).

 

6-ober-mamma-paris-oberkampf-restaurant-italien-bonne-adresse-creditphoto-fannyb-parisbouge

 

Et côté décoration, c’est toujours la grande classe avec une cuisine complètement ouverte sur le restaurant, des matériaux italiens nobles et rassurants, 5 m de hauteur sous plafond et une verrière de 120m2.

Chez Ober Mamma, on peut asseoir 100 personnes à l’intérieur et une quinzaine à l’extérieur en terrasse.

 

7-ober-mamma-paris-oberkampf-restaurant-italien-bonne-adresse-creditphoto-fannyb-parisbouge

Vins & Spiritueux

Cuba s’invite dans la capitale avec Little Havana

16 juin 2015

Little Havana est de retour pour une toute nouvelle édition 2015 et invite les consommateurs à s’initier à la culture du Mojito cubain à partir du 17 juin !

Une soirée à la Havane, ça vous tente ?

 

 

Cette année, c’est au Café A que l’évènement se tiendra jusqu’au 31 juillet. Rebaptisé pour l’occasion Little Havana, il vous accueillera autour d’une ambiance cubaine en vous proposant diverses animations : initiation à la salsa, création de ses propres mojitos, choix des ingrédients, ateliers, construction d’un bar à mojitos…

Immersion directe dans un quartier populaire cubain : cabanons en tôle colorée, musique cubaine, tables et parasols pour savourer de bons mojitos comme à la Havane, dans une ambiance déjantée. Toutes les semaines, de nouveaux ateliers : tournois de dominos, community garden, vide dressing, marché nocturne, performances artistiques…

 

visuel logo (1)

 

Pour compléter l’opération, le quartier Saint Martin se métamorphosera en quartier cubain avec des tarifs préférentiels sur les mojitos de 19h à 22 chez Marcel, Café Clochette, Les Voisins et la Favéla Chic.

 

 

Après Paris, ce sera au tour de Calvi d’accueillir le Havana Club lors du festival Calvi on the Rock du 3 au 8 juillet.

Dans le même esprit que l’évènement parisien, les participants de la manifestation pourront y apprendre à préparer un mojito purement cubain et à le déguster, comme s’ils étaient à La Havane !

Lifestyle

Le #Bouillant Peacock Society

16 juillet 2014

Ursofrench vous fait un petit compte rendu du festival Peacock Society qui a eu lieu les nuits du 11 et 12 juillet.

Direction le château de Vincennes, au Parc floral plus précisément pour 2 nuits (et matins) de folies.

Au programme pour la soirée d’ouverture : Darkside, Ron Morelli, Omar S et Kerri Chandler ont enflamé le dancefloor pour les amoureux d’électro.

the-peacock-society-richard-hawtin

p2

La deuxième nuit fut encore plus bouillante avec Paul Kalbrenner, Brodinski et Agoria.

Ce festival regorgeait d’artistes mais aussi de surprises !10 food trucks étaient présents pour se régaler, des stands “drinks” à tous les coins, des espaces chill avec hammacs et transats pour se reposer entre deux sets, des toilettes à perte de vue pour éviter les attentes pipi interminables, des maquilleurs et tatoueurs… Le festival avait également mis en place un partenariat avec Uber pour rentrer sereinement chez soi.

Peacocok-é peacock-55

Le festival accueillait également le street-artist JR pour tirer le portrait des festivaliers et les coller sur le mur de la warehouse.

La deuxième édition s’est achevée dimanche par la Block Party Open Air sur la terrasse du Wanderlust. Pour les plus tenaces, le Showcase organisait également une soirée The Peacock Society Bouillant Party.

Tous les éléments étaient réunis pour se dépenser jusqu’au petit matin, une bière Heineken à la main, grâce au partenariat avec la marque qui était présente sur de nombreux festivals cet été.

En effet, la GreenRoomSession a fait un carton notamment sur WeLoveGreen, Solidays et Mainsquare. Une communication bien dirigée avec un staff plus que #bouillant !

peacock-society-festival-green-room-session

We Love Art etSavoir-Faire avaient rassemblé près de 23 000 personnes lors de l’édition 2013. Un succès renouvelé en 2014 avec une deuxième édition du Peacock Society qui a affiché complet en peu de temps. 

Plus besoin de se rendre à Londres, Berlin ou New-York pour avoir du bon son. Paris a retrouvé sa place de choix sur la carte des musiques électro.

 

 

Lifestyle

Solidays, l’édition de tous les records

3 juillet 2014

Cette 16ème édition du festival Solidays a battu des records ce week-end !

Organisé par Solidarité Sida, l’évènement a réuni, malgré le mauvais temps, 175 000 festivaliers sur trois jours, et récolté pas moins de 2 millions d’euros !

Petit rappel, dans le monde, l’épidémie reste la 4e cause de mortalité. La France est l’un des pays les plus touchés en Europe. Environ 150 000 personnes séropositives vivent en France aujourd’hui. Parmi elles, 30 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir.

Si sensibiliser plus et mieux reste un enjeu, l’accompagnement et la prise en charge des malades sont devenus des grandes problématiques de la lutte.

 

10151853_10152094877462763_1660168306_n

 

Avec la mort de Nelson Mandela, le monde a vu disparaître l’un de ses derniers géants. Solidarité Sida a décidé de lui rendre hommage en l’installant en haut de l’affiche de Solidays. Un choix fort et symbolique pour saluer l’héritage qu’il laisse à chacun en termes d’humanité et d’engagement dans la défense des droits humains.

 

 

Pour cette édition, Bill Gates a inauguré le festival vendredi, Christiane Taubira a rendu hommage à Madiba samedi et pour finir, François Hollande a créé la surprise en s’y rendant dimanche après-midi.

Côté musique, plus de 90 artistes ont investi les 7 scènes de l’Hippodrome de Longchamp. De Franz Ferdinand à M en passant par Yodelice, Chinese Man, FAUVE, Skip the Use, Metronomy, Woodkid, Vanessa Paradis, Girls in Hawaii, Cats on Trees ou Jabberwocky… il y en avait pour tous les goûts !

 

10453352_320502691449263_1050201444809058016_n

 

Et pour ceux qui n’auraient pas trouvé leur bonheur dans la prog… il y avait toujours la Green Room d’Heineken ! Belle programmation, bonne ambiance, cadre intimiste et chaleureux et bières, que demander de plus ?

 

 

Et en parlant de bières, Desperados et le 9ème concept avaient aussi, pour l’occasion, transformé le DespeWildClub en DespeWildBar, avec toujours le génial Freddy Jay aux platines !

Seul bémol de cette édition… le temps ! Même si heureusement il n’a pas découragé les festivaliers…

Solidays est le deuxième festival de musiques actuelles de France derrière les Vieilles Charrues. Toujours plus fréquenté, le festival changera de site l’année prochaine.. Des idées sur le futur lieu ?

Lifestyle

L’incroyable Bar La Vue

28 janvier 2014

Le Bar La Vue. Vous en avez certainement entendu parlé ou tout du moins vu en photo sur le profil Instagram de vos amis.

Vous l’aurez deviné, le Bar La Vue porte bien son nom puisque situé au 33ème étage du Hyatt Regency Paris Etoile, il surplombe une des plus belle vue du monde : Paris.

En effet, vous pourrez y admirer un panorama imprenable sur la ville-lumière quel que soit l’endroit où vous êtes placé, puisque la structure du long bar de 15 mètres est en arc de cercle.

 

 

On doit la décoration du bar au duo de choc Lionel Bensemoun et André. Les gourous de la nuit parisienne ont refait à neuf l’intérieur en alliant raffinement et luxe.

Côté cocktail, le bar lounge n’est pas en reste. Le chef barman a conçu une carte pointue qui rend hommage à la plus pure tradition française tout en gardant un ton décalé !

Ursofrench, accompagné des blogs Crushh, Ohhjules, ElodieinParis & Chloé&you, a eu la chance d’observer le maitre à l’oeuvre et même de réaliser un cocktail comme un vrai bartender ! L’exercice n’est pas facile puisque tout est question de dose.

 

 

Sachez également qu’à l’occasion du 14 février – la fête des amoureux – Le Bar La Vue pourra vous concocter un “Loving You” et vous pourrez admirer la Tour Eiffel scintillante.

Mais ce n’est pas tout puisque ce-soir là, les amoureux qui auront passé un moment au Bar ou dîné au Restaurent La Fayette, pourront bénéficier d’une chambre à un prix très attractif ! Plutôt romantique !

Testé et approuvé par Ursofrench

Luxe

La haute couture, bonne étoile de l’artisanat

17 octobre 2013

Symbole d’ultra-luxe et mère de vêtements légendaires, la haute-couture n’en demeure pas moins une industrie indispensable au monde de l’artisanat..

Ses exigences ont assuré la pérennité de nombreuses maisons, spécialisées dans un unique métier difficile à transmettre, et difficile à remplacer.

Tour d’horizon de ces maisons sauvées par les grands noms de la mode.

Depuis 1997, la maison Chanel a véritablement construit un empire de l’artisanat, dont la célébration annuelle se tient début décembre lors de son défilé des Métiers d’Art.

Chaque année, une ville est mise à l’honneur, et toute la création qui en découle y est célébrée : Édimbourg et ses tweeds en 2012, Bombay et ses parures en 2011, Byzance et ses broderies en 2010…

 

Des tweeds aux broderies, mille et uns détails qui font de la couture un art ©Chanel

 

On y célèbre un savoir-faire exceptionnel et des traditions ancestrales, créateurs de vêtements uniques par de petites mains magiques.

Le crew Chanel, nommé Paraffection, regroupe désormais le parurier Desrues, les brodeur Lesage et Montex, le modéliste Michel, les bottiers Massaro et Roveda, l’orfèvre Goosens, le gantier Causse, le plumassier Lemarié, le parurier floral Guillet

Bruno Pavlovsky, directeur des activités mode au sein de la marque, explique que ” le rôle de Paraffection est de donner à ces maisons les moyens de se développer. C’est à la fois un investissement dans la création et une réalité économique avec des maisons qui se développent, recrutent et recherchent sans cesse de nouveaux clients”.

Il y a vingt ans, Hermès pariait sur l’orfèvre Puiforcat, le rachetant et faisant de la maison l’un des ses fournisseurs officiels en joaillerie et arts de la table. Avec cette acquisition , l’entreprise vit ses activités se diversifier, pour répondre à une demande plus contemporaine, alliée à une habileté légendaire.

L’enjeu principal de ces associations entre mastodontes mondialisés et maisons confidentielles ? Apprendre à se réinventer, à trouver le bon équilibre entre A.D.N personnel et codes de marque.

Car on aurait pu croire les métiers d’Arts morts et enterrés sur l’autel de la sur-consommation et de la production en série ; mais c’est le mouvement inverse qui s’est produit : la recherche d’un ultra-luxe, d’une production extrêmement minutieuse et rare, s’est accrue avec les années.

Aujourd’hui, le bling-bling a laissé place à la modestie, et un objet extrêmement bien réalisé, portant une histoire entre ses plumes ou au fond du chapeau, fait davantage rêver qu’un sac au monogramme uniformisé.

Par le rachat de ces maisons artisanales par de grands groupes, la pérennité de ces savoirs-faire semble assurée. Une solution gagnante pour chacun, et une bonne manière d’allier prestige et virtuosité pour tous.

 

 

Cependant, même avec toute la volonté du monde, certains métiers disparaissent à la mort de leur artisan. Par exemple, la disparition de Raymonde Pouzieux, passementière, ayant pour principal client -mais quel client- Chanel, entraîne doucement la périclitation de son art.

N’ayant trouvé aucun apprenti capable de la seconder, Raymonde a continué inlassablement à créer ses fameux galons jusqu’à la fin, son tour de main disparaissant avec elle.

La transmission de ces savoirs et techniques est aujourd’hui primordiale. Ils restent les uniques témoins actuels de cette exception française de l’artisanat, indissociable de la Haute Couture de l’Hexagone.

De nombreuses structures cherchent à présent à protéger ces maisons et ces artisans n’ayant pas la chance de bénéficier du support d’un grand groupe industriel : l’Institut National des Métiers d’Arts, qui organise conférences et remise de prix pour encourager les vocations; ou encore les Ateliers d’Arts de France, organisation professionnelle des métiers d’arts regroupant artistes et manufactures françaises.

La Chambre du commerce et de l’Industrie de Paris, observant avec inquiétude ce déclin, a mis en place un programme de rencontres et formations, pour permettre un dialogue constant entre maisons de luxe et artisans.

De nombreux prix récompensent chaque année ces artistes qui font le choix du fait main, de l’innovation et de la recherche esthétique : on citera les Talents du Luxe et de la Création, décernés par le Centre du luxe et de la création, ou le Prix Pour l’Intelligence de la main de la Fondation Liliane Bettencourt.

 

 

Aujourd’hui, les savoirs-faire ancestraux reviennent au goût du jour, grâce à la relève de designers et marques avides de nouveauté et de renouvellement : des plissés de Géard Lognon à ceux de Yiqing Yin, chacun brille par sa beauté.. et grâce à sa bonne étoile.