Browsing Tag

French Riviera

Travel

5 bonnes raisons de découvrir Nice et ses alentours

25 juin 2019

La côte d’Azur et ses 300 jours de soleil par an… Voilà ma 1ère bonne raison de venir découvrir Nice et ses alentours. De l’incontournable métropole de Nice au village d’Èze, en passant par Villefranche-sur-Mer et la très huppé presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, la côte d’Azur se révèle être l’une des plus belles destinations du bassin méditerranéen.

Et je vais vous donner plusieurs autres bonnes raisons de partir faire escale à Nice et de profiter de la douceur de vivre locale, ses eaux turquoise et ses criques arborées de pins. Vous êtes prêts ? Allez, direction le sud !

 

Nice, la perle méditerranéenne et ses environs 

S’il y a une ville en France que j’affectionne particulièrement, c’est bien Nice ! Entre patrimoine, gastronomie et loisirs, Nissa la bella mérite vraiment qu’on s’y arrête quelques jours.

 

 

Pour découvrir la capitale de la French Riviera, je vous recommande de démarrer par la magnifique place Masséna, son sol en damiers et les bâtiments rouges qui l’encerclent. A quelques pas de la, traversez la promenade du Paillon, une jolie voie verte qui séparer le Vieux Nice des quartiers récents.

De nombreuses installations et espaces ombragés font le bonheur des locaux et des touristes. Mais le point d’orgue de ce poumon vert, c’est le miroir d’eau – appelé « le plateau des brumes » – qui est très prisé lors de fortes chaleurs estivales.

 

 

 

 

Ensuite, laissez-vous guider et perdez-vous dans les ruelles anciennes du vieux Nice, en flânant le long des maisons colorées et des ruelles pavées. Bariolé de jaune et de rouge, le vieux Nice est un vrai labyrinthe aux nombreux bâtiments de style Baroque.

 

Avec son linge qui pend aux fenêtres, ses volets bleus et verts et ses églises majestueuses, la vieille ville de Nice possède un charme inégalable. Au milieu de ce centre historique, vous tomberez forcément sur la place Rossetti et sa superbe cathédrale Sainte Réparate.

 

 

 

 

 

 

En continuant votre promenade, rejoignez le cours Saleya et ses nombreux cafés / restaurants qui se remplissent tous les midi. Cette jolie rue piétonne – entourée d’anciens palais à l’architecture nissarde typique – mérite qu’on y fasse un tour en matinée à l’occasion de son célèbre marché local (fleurs, fromages, fruits et légumes, délices traditionnels).

 

Sur place, n’oubliez pas de goûter la socca, une délicieuse crêpe de farine de pois chiches cuite sur une fine couche d’huile d’olive. Vous m’en direz des nouvelles !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et après cette escapade haute en couleur, direction la colline du château pour un superbe panorama sur la ville de Nice. A pied ou par ascenseur (gratuit), la vue est juste incroyable.

Autrefois citadelle fortifiée du 11e siècle, cette colline s’est transformée en un beau parc boisé avec des vues sur le vieux Nice, la Baie des Anges, le port et même les Alpes ! De bon matin, les couleurs sont superbes avec les toits rouges du vieux Nice et les couleurs turquoise de la mer.

 

 

 

 

 

 

Une fois le shooting photo terminé, redescendez côté vieille ville pour sillonner la mythique promenade des Anglais, qui s’étend sur 7 kilomètres le long de la baie des Anges. A pied, en vélo ou en skate, découvrez les belles façades Niçoises et le célèbre Négresco situé au n°37.

 

 

 

 

 

 

Pour votre pause déjeuner, je vous recommande un restaurant typique – labellisé « Cuisine Nissarde » – et situé au coeur de la vieille ville : A Buteghinna. La cuisine niçoise est plutôt riche et variée et ce serait dommage que vous ne goûtiez pas aux classiques beignets de courgettes, petits farcis, au pan bagnat ou encore à la pissaladière.

 

 

Et quoi de mieux que débuter l’après-midi dans les vignes avec un verre de rosé à la main ? Sachez que Nice est la seule grande ville à posséder un cru d’appellation contrôlée sur sa commune. Le vignoble de Bellet – un des anciens vignobles de France datant de l’époque des romains – propose du vin rouge, blanc et rosé, travaillé en bio.
Vous pourrez y acheter vos bouteilles directement sur place et même participer à une visite du domaine pour découvrir les cultures locales.

 

 

 

 

En fin de journée, allez profiter d’un transat sur l’une des nombreuses plages privées de Nice. Si vous n’aimez pas les plages de cailloux, c’est la meilleure des alternatives ! Je vous recommande le Galetpour farnienter au soleil et savourer de délicieux cocktails. La décoration blanc et bleu est plutôt soignée et la décoration du restaurant rappelle un bateau de plaisance avec ses cordages et ses grands panneaux de bois.

 

 

 

 

Pour le dîner, un de mes coups de coeur reste le restaurant Fine Gueule, situé à deux pas de la place Masséna. Distingué par le Guide Michelin, ce restaurant offre une cuisine locale de qualité où l’on peut suivre depuis sa table, l’élaboration des plats grâce à une cuisine ouverte sur la salle principale.

 

 

 

 

Nice reste un excellent point de départ pour découvrir la French Riviera et ce ne sont pas les hôtels qui manquent ! Si vous avez un beau budget, je vous recommande l’un des plus beau hôtel de Nice, l’Aston la Scala et son magnifique rooftop. Au pied de la place Masséna, cet imposant bâtiment de style Art Déco est un excellent point d’ancrage.

 

 

 

Si vous préférez plus de simplicité, je vous recommande The Deck Hotel, un établissement flambant neuf, niché à 2 pas de la promenade des Anglais. Aux couleurs méditerranéennes, la décoration est hyper réussie, les chambres sont cozy et le petit-déjeuner très gourmand !

 

 

 

Riche en couleur, la ville de Nice est une destination parfaite pour un long weekend. Surtout quand on sait qu’un Paris-Nice ne prend à peine qu’une heure par avion.

 

 

 

 

Prendre le temps à Villefranche-sur-mer

Sur la route qui mène à Monaco, faites un stop à la petite ville de Villefranche-sur-mer notamment pour admirer sa rade, ses eaux cristallines et ses petites maisons colorées.

 

 

Et je ne pourrai que vous recommander “the place to be”, le Mayssa Beach pour un déjeuner aux accents maritimes ! Situé en surplomb de la rade (au-dessus de la gare maritime), le restaurant bénéficie d’une vue panoramique à couper le souffle sur toute la baie de Villefranche-sur-Mer et c’est une véritable invitation au voyage (autant visuelle que culinaire) qui s’offre à vous.

 

 

 

De votre table, vous pourrez observer les voiliers, yachts ou autres paquebots tout en savourant de délicieux plats. La cuisine privilégie les produits de la mer et du marché du jour mais vous aurez la possibilité de prendre des pâtes, sashimis ou encore de la viande. Le service, sans fausse note, participe à faire de ce lieu une superbe adresse.

 

 

 

 

Un gros coup de coeur pour les 2 petites tables posées au bord de l’eau, dans un cadre ultra intimiste et romantique.

 

Flâner à Èze et son jardin exotique

Plus loin sur la route qui mène en Italie, il serait dommage de ne pas s’arrêter à Èze pour admirer le plus beau panorama sur la French Riviera. Perché sur une montagne, ce village typiquement provençal est un vrai labyrinthe de petites rues pavées qui regorgent de cafés, restaurants et galeries d’art. Au détour de ruelles, de jolies portes, des passages voûtés et des petites places se dévoilent.

 

 

 

 

Depuis la porte d’entrée fortifiée, laissez-vous guider par votre instinct et montez jusqu’au superbe Jardin Exotique. Sur les hauteurs du centre historique, on découvre ainsi la plus belle vue sur la Côte d’Azur depuis ce jardin accroché à la montagne.

 

 

 

Eze fait partie de ces endroits connus dans le monde entier.

 

 

 

Construit à plus de 400 mètres de haut sur les ruines d’un château, le jardin exotique d’Èze offre une collection de cactées et plantes grasses venues de tous continents. Suivez les petits chemins qui circulent entre les cactus et autres succulentes pour découvrir – au sommet – une très belle vue sur la baie avec en premier plan les toits du village et les cactus.

Par temps dégagé, notre guide nous dit qu’on peut même apercevoir la Corse.

 

 

 

 

 

 

Si vous passez dans le coin, allez-y, vous ne serez vraiment pas déçus.

 

S’évader à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Saint-Jean-Cap-Ferrat c’est le genre de ville où l’on aimerait bien avoir sa maison secondaire. Implanté entre Nice et Monaco, c’est l’un des endroits le plus préservé de la Côte d’Azur et la ville est connue pour avoir été le refuge de nombreuses personnalités célèbres.

Cet ancien village de pêcheurs est extrêmement apprécié du fait qu’elle offre une ambiance tranquille, une eau translucide, probablement les plus belles plages de la French Riviera et des paysages incroyables.

 

 

 

 

Avant d’aller vous mettre à l’eau, je vous recommande une visite à la Villa Ephrussi de Rothschild, un supe

rbe palais classé Monument Historique. Également appelée « Villa Île-de-France », c’est l’une des plus belles demeures de la région. Pour la petite histoire, c’est la Baronne Béatrice Éphrussi de Rothschild qui a fait ériger ce palais de style Renaissance entre les années 1905 et 1912.

Roserai, éden espagnol, florentin, japonais : avec ses 9 jardins de rêve, prenez le temps de vous promener autour du palais.

 

 

 

 

La presqu’île est pourvue de très belles plages, que l’on peut découvrir le long du sentier côtier en se frayant un passage à travers les falaises calcaires. Et si je dois vous recommander la plus belle, je vous dirai Paloma Beach. L’eau turquoise et la forêt luxuriante qui entoure la plage Paloma lui offre un cadre idyllique.

C’est le lieu parfait pour passer un moment en bord de mer et savourer un bain-de-soleil.

 

 

 

 

La French Riviera est connue de tous comme étant une destination paradisiaque. De Nice à Èze, le long de la mer Méditerranée, les paysages sublimes se succèdent, sans jamais être lassé. Convaincu ?

Entre les plages de rêves, les spécialités culinaires, les panoramas, les villages typiques, les traditions culturelles et l’accueil hors norme, foncez découvrir la Côte d’Azur… Le temps d’un week-end ou plus !

 

Article réalisé en collaboration avec l’office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d’Azur

Lifestyle

Volkswagen Arteon : la plus premium des berlines

18 juillet 2017

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’honneur d’être invité par Volkswagen pour prendre part à un test automobile de l’Arteon sur la French Riviera. Et ce fut, comme à son habitude avec la marque Allemande, une belle expérience (et de superbes rencontres) !

 

 

Face à une nouvelle tendance autour des SUV, Volkswagen sort une Arteon aux lignes sportives qui est à cheval entre le coupé Passat CC et la berline haut de gamme de type Phaeton. L’idée derrière ? Conjuguer haut de gamme et nouvelle technologie, en offrant une alternatives aux Audi, BMW ou Mercedes.

Arrivé sur place avec de nombreux Instagrameurs Lifestyle, la carrure du nouveau Arteon me rappelle celle de la Talisman de Renault. Esthétiquement, les lignes affûtées de la berline me donne de bonnes premières impressions (confirmées ensuite).

 

 

Ce qui interpelle en premier lieu sur cette berline de luxe, c’est l’habitacle ! Les 3 versions (Élégance, R-Line et Standard) déclinent des matériaux haut de gamme et c’est une belle réussite : intérieur d’exception, design futuriste, praticité, ergonomie…

Pouvoir lire le GPS directement sur sur le virtual cockpit est très pratique, puisque cela permet d’évite d’avoir à détourner les yeux de la route et d’anticiper (surtout dans les corniches varoises).

On navigue également facilement sur l’écran tactile qui se tient au milieu de la console centrale. Par exemple, le changement de modes de conduite (sport, eco, confort) est très ludique. La caméra de recul (cachée sous le logo Volkswagen du coffre) est évidemment présente et reste très pratique pour la conduite citadine notamment.

 

 

Sur place, nous avons donc testé la berline Arteon  sur les route tortueuses entre Saint-Raphaël et Menton mais aussi bien sur l’autoroute (Nice – Antibes). Clés en main, on se familiarise avec l’Arteon et parcourons les alentours du Massif de l’Estérel à la recherche des meilleurs spots pour « shooter » la voiture.

 

 

Après un arrêt au stand au superbe hôtel Les Roches Rouges, ponctué d’une session jet-ski, et de parachute ascensionnel, nous prenons la direction du dîner.

 

 

Avec une très bonne adhérence sur route, l’Arteon s’avère être un modèle plaisant à conduire. Rapidement à l’aise au volant, sa bonne insonorisation et son confort (oui, l’espace aux jambe est large et les sièges en cuir sont appréciables) ont confirmé mes premières bonne impressions autour du véhicule.

Maniable en ville ou lors de manœuvres, son gabarit se prend en mains facilement dans les petites rues (bien qu’elle soit une berline de luxe).

 

 

 

Côté équipement, l’Arteon n’est pas en reste puisqu’elle est dotée de nombreuses technologies prédictives, à l’image du régulateur de vitesse adaptif (lecture des panneaux de vitesse en temps réel), “l’Emergency Assist” (en cas de problème de santé) et bien évidemment le “Lane Assist” (testé sur l’autoroute), pour une conduite presque 100% autonome.

 

 

Le lendemain matin (après une petite cession paddle), un superbe programme nous attend : une virée en Arteon pour shooter les magnifiques paysages du Var puis un déjeuner à la fondation Hartung Bergman. L’expérience était très belle et je vous invite à la découvrir en drone à travers la vidéo d’Osmany.

 

 

 

Avec l’Arteon, Volkswagen brise les codes et tient son nouveau porte étendard sur le marché du luxe. Les tarifs débutent à 37 800€, ce qui reste raisonnable pour une berline spacieuse, confortable et (c’est important) performante !

 

 

 

Article réalisé en collaboration avec Volkswagen