Browsing Tag

whiskey

Vins & Spiritueux

Jack Daniel’s débarque à Paris avec ses soirées secrètes

12 mars 2016

“It’s not scotch, it’s not bourbon, its Jack !”. Le mythique whiskey Jack Daniel’s reste l’un des alcools les plus appréciés dans le monde. Sa force de frappe et son histoire, lui permettent de conforter sa très grande notoriété dans le milieu des spiritueux.

Que vous soyez novice ou expert, vous l’apprécierez sur glace ou associé en cocktail !

En parallèle des Suites n°7, un concept de concerts privés dans les plus beaux palaces de France, Jack Daniel’s frappe de nouveau un grand coup avec de nouvelles soirées (encore plus secrètes), les #JackNight !

 

tag-and-print-animation-photo-machine-instagram-borne-photo-instagram-jack-daniels-party-evenement-paris-hotel-plaza-athene-2

 

Je ne m’étalerai pas davantage sur le concept des #JackNight, puisque cela doit rester un secret bien gardé. Bon, d’accord, je peux quand même vous en dévoiler quelques ingrédients ! La soirée est organisée en trois temps et le fil rouge reste principalement le whiskey Single Barrel, que l’on déguste seul puis en cocktail !

Quelques mots sur cette boisson de légende.

 

Son créateur

 

Jasper (Jack) Newton Daniel serait né en septembre 1850 dans une famille propriétaire d’une petite distillerie. Le jeune Jack se passionne pour la distillerie et apprend toutes les ficelles de la réalisation d’un bon whiskey. Malgré son jeune âge, il rachète ensuite la distillerie de son père qu’il déménage à Lynchburg dans le Tennessee où se trouve une source qui offre une eau parfaite pour la fabrication d’un whiskey.

Travailleur et passionné, il fait grandir son entreprise jusqu’en 1911.

 

L’anecdote

 

Un jour de 1906, Jack arriva très tôt à la distillerie. Seul et furieux d’avoir oublié le code de son coffre-fort, il donna un violent coup de pied dedans et se cassa un orteil. C’est cette impatience qui le tua quelques années plus tard, emporté par la gangrène en 1911.

 

Jack Daniel’s aujourd’hui

 

Aujourd’hui encore, le comté de Moore, où se trouve la distillerie, est un dry county… Le whiskey peut y être produit, mais pas vendu ! À Lynchburg, le seul endroit où l’on peut acheter du Jack Daniel’s est la boutique de la distillerie, et uniquement des bouteilles collector. La vie de Lynchburg tourne autour de Jack Daniel’s, puisque la ville de moins de 6000 habitants, accueille chaque année plus de 250 000 visiteurs à la distillerie.

 

Ses whiskeys

 

Tous les whiskey produits par Jack Daniel’s arborent le même procédé de filtrage à travers du charbon de d’érable, le «Lincoln County Process», qui la distingue de l’appellation Bourbon.

 

GAMME 2

 

Son produit phare reste le Old n°7 avec une recette inchangée depuis 1866. Moelleux, avec des nuances boisées et légèrement fruitées, on le reconnaît par sa rondeur et ses notes caramélisées et vanillées.

Dans un registre un peu plus haut de gamme, on retrouve le Single Barrel, le must de Jack Daniel’s. Pour sa production, le master distiller sélectionne lui-même les fûts et seuls les meilleurs sont retenus pour en faire du Single Barrel. Après maturation, le whiskey est mis en bouteilles sans aucun assemblage. Ainsi, son goût est différent d’un fûts à l’autre et c’est ce qui le rend unique !

 

BD_35951_V2_KeyVisual_Limonade_HD_JackD

 

À la question, pur ou en cocktail, nous n’avons pas tranché puisque tout dépend évidemment du contexte et de vos goûts pour une dégustation. Quoi qu’il en soit, le Jack Daniels se déguste aussi bien pur ou sur glace et il se marie également très bien en cocktail. Alors plus d’excuses, (re)déguster-le !

Vins & Spiritueux

Bulleit, un whiskey très frenchie

4 novembre 2015

Le whiskey Bulleit ça vous parle ? Et il n’y a pas de mal à cela puisque la marque débarque doucement sur le marché français !

Pour la petite histoire, c’est Augustus Bulleit, qui en quittant la France pour s’installer à la Nouvelle-Orléans, commence à élaborer du bourbon en petite quantité. Et c’est en utilisant ses connaissances sur le Cognac, qu’Augustus Bulleit produit et commence à vendre son bourbon réputé à l’époque comme premium.

 

Bulleit-Bourbon-1920x1200

 

L’émigrant français vend ainsi son bourbon dans le Kentucky et l’Indiana pour les aventuriers américains. La Nouvelle-Orléans devient l’une des principales passerelles vers l’ouest et le point central de distribution pour le bourbon d’Augustus.

Mais en 1860, Augustus Bulleit disparait mystérieusement alors qu’il transportait des fûts avec lui. Évidemment, sa recette disparait avec lui.

Mais pas définitivement puisque la recette se passe de génération en génération au sein de la famille Bulleit et en 1987, Tom Bulleit relance la machine ! Mais il faudra attendre 1999 pour le Bulleit Bourbon soit officiellement relancé.

 

Tom Bulliet, the great-great grandson Augustus Bulliet the creator of Bulliet bourbon, March 5, 2013. Photo by Roberto Gonzalez/Orlando Magazine

 

Côté produit, la bouteille reprend les codes visuels des anciennes bouteilles en verre soufflé qui existaient dans les années 1800 ! Les ventes s’accélèrent et le bourbon redevient populaire dans certains états. Fort de ses succès, la maison Bulleit décide de lancer un Rye dès 2011.

 

B4

 

Bulleit Bourbon et Bulleit Rye sont principalement à base de grains de seigle de haute qualité et utilisent une eau naturellement filtrée provenant d’un affluent de la “Kentucky River”. Tous deux bénéficient d’une distillation en alambics en petites quantités.

Quelles sont les différences majeure de ces deux whiskeys ?

Le bourbon est constitué d’au moins 51% de maïs, puis vieilli au moins 2 ans dans des fûts de chêne blanc américains, seulement brulés. Le Rye quant à lui, est fabriqué avec au moins 51% de seigle, puis vieilli également au moins 2 ans.

 

bulleit-bourbon-mint-julep

 

Avant-gardiste de la révolution des whiskeys super premiums, Bulleit Bourbon est omniprésent dans les bars du monde entier et fait partie intégrante des différents cocktails proposés. En effet, avec sa forte contenance en seigle, ce bourbon est un des préférés des barmen et mixologistes à travers le monde.

Pour les puristes, le Bulleit Bourbon ou le Rey se dégustent évidemment sec ou sur glace.