Browsing Tag

Cala Trebaluguer

Travel

5 bonnes raisons d’aller découvrir Minorque

4 novembre 2019

Situé au large des côtes espagnoles, Minorque – la plus septentrionale des îles des Baléares – est un territoire de 700 km² préservée du tourisme de masse. Plus petite que Majorque, plus paisible qu’Ibiza, l’île s’est tournée vers le tourisme que tardivement.

Au delà de son côté préservée, Minorque se démarque clairement de ses voisines puisque ce petit paradis vert a été déclaré “réserve mondiale de la biosphère” par l’Unesco en 1993 (à savoir que quasiment 50% du territoire est protégé).

 

 

 

Une île secrète et encore cachée des Baléares

 

 

 

Les paysages minorquins sont également fascinants, riches et variés. Au sud, les pinèdes se dressent au dessus des falaises de calcaire qui plongent dans une eau transparente. Au nord – plus sauvage –  la végétation, l’argile rouge et le sable jaune colorent le paysage, souvent déchiqueté. Et au centre de l’île, les plaines sont remplies de champs, d’oliviers, de pins et partout de murets en pierre sèche.

 

 

Minorque fut, de tous temps, sous domination étrangère. Les Grecs, romains, maures, britanniques et même français se sont vus posséder l’île. Chaque civilisation y a donc laissé des traces et certaines bribes de culture.

 

 

Minorque, un mini-paradis en Méditerranée

 

 

Paradisiaque, l’île reste à taille humaine puisque vous pourrez rallier Ciutadella à Mahon (situés d’un bout à l’autre de l’île) en 1 heure. Et si vous devez retenir une chose à propos de Minorque, c’est la tranquillité omniprésente : vous trouverez toujours un endroit seul face à la nature.

 

 

Quand partir ? Je ne peux que vous conseiller l’automne puisqu’on y trouve des plages quasiment désertes et des eaux cristallines dépourvues de touristes. De plus, en septembre/octobre les températures sont encore agréables et l’eau plutôt chaude, après avoir chauffée tout l’été.

 

 

Comment s’y rendre ? Depuis Paris, Minorque est à seulement 1h30 de vol et s’impose comme une destination week-end. De nombreuses compagnies aériennes (Vueling, Easy Jet pour ne citer qu’eux) propose des billets compétitifs toute l’année.

 

 

De retour d’un week-end prolongé sur cette magnifique île, je vous ai préparé un “island guide“. Minorque a franchement tout pour séduire et je vous le prouve en 5 bonnes raisons !

 

Des plages incroyables

Avec de nombreuses côtes vierges et sauvages, Minorque possède un littoral de rêve : près de 200 plages dont 131 composées de sable.

 

 

Sachez qu’à Minorque, les plus belles plages et criques se méritent. Peu urbanisées, il faut être prêt à marcher pour s’y rendre. Mais bon – comme on dit – les beaux paysages, ça se mérite ! Rassurez-vous, certaines sont beaucoup moins isolées et tout aussi jolies.

 

 

Minorque et son paradis bleu

 

 

Les plages du sud sont indéniablement les plus belles, grâce au combo sable fin et eau turquoise. Elles s’appellent Cala de Son Vell, Cala Es Talaier, Cala en Turqueta, Cala Macarella, Cala Macarelleta, Cala Mitjana, Cala Trebaluguer… et tant d’autres noms encore.

 

 

Du bleu à l’infini

 

 

Mon coup de coeur restera la Cala En Turqueta, qui n’a presque rien à envier aux Caraïbes. Pour s’y rendre, 10 minutes de promenade à l’ombre des pins suffisent. La plage ressemble à une demi-lune qui ouvre sur une calanque aux eaux opalines. Bronzage, snorkeling, baignade… tout est possible.

Allez, je vous invite à prendre un peu de hauteur pour admirer les plages que j’ai pu découvrir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des bijoux architecturaux

Minorque, c’est aussi 7 phares qui parsèment l’île. Construit pour rendre la navigation sûre, ils sont répartis sur les points les plus stratégiques de l’île, au nord et au sud. Je vous recommande d’aller en voir quelques uns afin d’avoir une vue complète de Minorque.

 

 

Le phare du Cap d’Artrutx – à seulement 20 minutes en voiture de Ciutadella – est certainement le plus beau. Reconnaissable à ses bandes blanches et noire, rappelant les rayures marines, il est inscrit au patrimoine historique de Minorque depuis 2005. Situé à 45 mètres au dessus du niveau de la mer, il est devenu un spot trusté pour les couchers de soleil.

 

 

Visiter les phares, c’est découvrir un peu de l’histoire de l’île

 

 

Plus difficile d’accès, le phare de Punta Nati mérite tout autant une visite. Au milieu d’un paysage quasiment lunaire, ce phare – construit à la demande des français – est protégé par d’anciennes constructions militaires. Le chemin d’accès pour s’y rendre traverse un désert aride de pierres où les moutons sont rois.

 

 

Enfin, sur la route pour Ciutadella – depuis Mahon – nous avons découvert une autre curiosité architecturale intéressante : Binibequer Vell. Construit en 1972 pour recréer un ancien village de pêcheur, le dépaysement y est assuré. Les ruelles labyrinthiques étroites, le blanc omniprésent vous plonge dans l’ambiance d’un village des îles de Cyclades.

 

 

 

 

Des villes séduisantes

La majeure population de Minorque se concentre sur Ciutadella et Mahon.

 

 

La capitale – Mahon – mérite le détour puisqu’elle se trouve à même pas 10 minutes de l’aéroport. Il est agréable de s’y promener 2 à 3 heures pour y admirer le port, la cathédrale et ses quelques monuments historiques. Résolument tournée vers la Méditerranée, Mahon a la fierté de détenir le plus grand port naturel du coin. Prenez le temps de vous balader à travers les ruelles gorgées de soleil !

 

 

 

 

 

 

Ciutadella est sans conteste la plus belle des villes de l’île de Minorque. C’est d’ailleurs en plein centre de celle-ci que nous avons posé nos valises, dans le charmant petit hôtel 5 Fars. Coup de coeur pour les petites chambres si mignonnes et le petit déjeuner de compétition !

 

 

 

La vieille ville est classée monument historique

 

 

 

Autrefois capitale de l’île, Ciutadella possède d’un charme fou avec son dédale de ruelles et de petites places désertes. L’intérieur de la vieille ville est très coloré avec de nombreuses façades aux couleurs acidulées, des ruelles pavées et des édifices de charme.

 

 

 

 

 

 

Démarrez la visite par la Plaça des Born pour vous engouffrer dans la ruelle qui mène à la cathédrale de Santa Maria, un édifice gothique construit au XIIème siècle. Perdez-vous ensuite dans les nombreuses ruelles pour admirer les anciens palais et maisons seigneuriales datant du 17ème et 18ème siècle.

 

 

 

Dirigez-vous enfin vers le marché local où se situe le marché aux poissons et de nombreux exposants de fruits et légumes nichés sous les arcades.

 

Des lieux insolites

A l’est de Ciutadella, se trouve un site fabuleux du nom de Lithica. Cette ancienne carrière de pierre – où l’on a extrait pendant plus de 200 ans une roche appelée marés – vous permet de découvrir un jardin botanique et deux labyrinthes. Ce lieu unique est parfait pour les familles. Arrivé sur site, la vue en contrebas de l’immense labyrinthe est assez incroyable. Prêtez-vous au jeu pour y atteindre son centre.

 

 

 

 

Si il y a bien un spot – immanquable – en matière de coucher de soleil sur Minorque, c’est bien le bar Cova d’en Xoroi. Situé au sud de Mahon, le bar suspendu a été construit à flanc de falaise, dans des grottes naturelles qui surplombent la mer. De jour, c’est un bar à cocktail et de nuit le lieu se transforme en discothèque. Prendre un cocktail au soleil couchant avec vue sur l’immensité de la mer Méditerranée, c’est quand même plutôt canon !

 

 

 

 

Une gastronomie gourmande

Au delà de ces magnifiques plages, Minorque recèle de nombreux trésors gastronomiques. L’île est surtout connue pour avoir inventé la mayonnaise. On attribue généralement la découverte par les français de cette dernière à la prise de Mahon.

 

 

Basée sur un régime méditerranéen, la gastronomie minorquine puise ses recettes à travers les produits de la campagne et de la mer. Si – comme moi – vous êtes un aficionados de fromage, vous ne pourrez pas quitter Minorque sans goûter au fromage Mahón, une spécialité locale délicieuse.

 

 

Pour les amoureux du gin, je vous recommande le gin local Xoriguer, hérité de la conquête anglaise. Enfin, vous ne pourrez pas passer à côté de l’ensaimada – la fameuse brioche artisanale typique des Baléares – qu’elle soit nature ou fourrée.

En terme de bonnes tables, l’île propose un large choix d’adresses gourmandes. Quelque soit votre budget, vous y trouverez certainement votre bonheur !

 

 

 

Parmi l’une des plus populaires de la cuisine locale, je citerai l’Alcaufar Vell, un hôtel-restaurant rural situé dans une demeure seigneuriale du XVIIIe siècle. Le restaurant fusionne passé et présent sans renoncer à l’essence de la cuisine minorquine : une réussite.

 

 

 

Sur Ciutadella, je vous recommande Comida Rte. S’Amarador et sa jolie terrasse située sur le vieux port. La cuisine méditerranéenne y est gourmande et les plats copieux.

 

 

 

 

Enfin, pour terminer en beauté votre séjour, foncez au Torralbenc y cena, une très belle adresse nichée au milieu des vignes. L’établissement est très élégant, le service aux petits soins et les plats sont élaborés à base de produits locaux et de saison. La maison produit elle même son vin qui est délicieux. Un vrai coup de coeur !

 

 

 

 

Contrairement à ses sœurs Majorque ou Ibiza, cette île confidentielle a su préserver tranquillité et sérénité. Moins convoitée que ses voisines, Minorque regorge de belles plages, adresses culinaires, paysages bucoliques, monuments historiques et autres curiosités. Forte de son identité si particulière, elle devrait devenir l’une des prochaines destinations tendances. Bienvenue à Minorque !

 

Article réalisé en collaboration avec l’Office de tourisme de Minorque