Lifestyle

Une parenthèse enchantée aux Deux Magots

1 mars 2019

Qui ne connaît pas les Deux Magots ? Ce mythique café-restaurant parisien, idéalement situé en face de l’église Saint-Germain-des-Près (VIe). Chaque année, cette institution – qui a vu passer les plus grands noms du XXème siècle – sert près d’un million de consommations !

 

 

 

Haut lieu de la vie parisienne, l’établissement (ouvert en 1885) est détenu depuis plus d’un siècle par la même famille. Autrefois, Verlaine, Rimbaud, Picasso et Hemingway avaient l’habitude de s’y retrouver. Aujourd’hui, ce sont des milliers de touristes qui se pressent tous les jours dans ce café pour avoir l’impression d’entrer – pour quelques heures – dans l’histoire.

C’est aux statues représentant deux mandarins chinois – nichées à l’intérieur de la grande salle – que l’on doit le nom de cet établissement mythique : les Deux Magots. Fort de son succès  – depuis 1989 – le café des Deux Magots se décline à Tokyo, dans le quartier de Shibuya.

 

 

 

Les banquettes et les fresques datent de 1914

 

 

Les Deux Magots se veut un lieu vivant et non pas seulement un must-see mentionné dans les guides. Pour ce faire, l’institution parisienne mise sur ses racines : la culture et les arts. Avec 3 remises de prix (le prix des Deux Magot, le prix Pelléas et le prix Apollinaire) par an, les soirées jazz du jeudi, l’établissement espère fidéliser la clientèle parisienne.

L’été, la terrasse bibliothèque devient un coin lecture où les maisons d’éditions ont mis à disposition de nombreux ouvrages. Sous l’impulsion de l’actuelle propriétaire – Catherine Mathivat – le café emblématique de tout un quartier se réinvente en douceur.

 

 

L’un des plus anciens cafés de Paris

 

 

C’est en terrasse – sous le soleil du mois de février – que j’ai redécouvert cet endroit le temps d’un déjeuner. Historiquement établi en tant que café limonadier, l’établissement a diversifié ses activités au fil des années en proposant une offre restauration légère. Aujourd’hui, la carte s’est clairement étoffée avec des formules petit déjeuners, de nombreux plats cuisinés maison et de délicieux desserts.

 

 

 

Concernant l’entrée, nous avons partagé de délicieux tataki de saumon au wasabi puis enchaîné avec une classique salade Deux Magots et un filet de boeuf en brochette en guise de plat.

 

 

Les serveurs en habit noir et blanc font partie du décor de ce lieu historique

 

 

Nous terminons en beauté avec les desserts – présentés sur un superbe plateau – où optons pour un moelleux au chocolat accompagné de sa glace à la vanille (de chez Berthillon bien sûr) et une délicieuse tarte tatin chaude. De vrais classiques de la maison !

 

 

 

S’asseoir aux Deux Magots, c’est ainsi s’assurer de prendre du bon temps et d’y être bien accueilli.

Ami(e)s parisien(ne)s, à très vite, aux Deux Magots !

 

Article réalisé en partenariat avec les Deux Magots.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.